Livraison offerte en Mondial Relay dès 35€ HT d'achats de Préparations OPTİ’BİOTE !! Profitez de nos OFFRES SPÉCIALES !!

Quels sont les symptômes d'un problème de transit intestinal ?

Prendre soin de son transit intestinal est essentiel pour se sentir bien au quotidien. La fonction digestive est régie par un écosystème fragile. Des repas trop riches ou ingérés trop rapidement, une modification de régime alimentaire, le manque de sommeil ou le stress peuvent l’altérer. En cas de problème de transit intestinal, les symptômes peuvent évoluer à bas bruit. Mais, la plupart du temps, ils sont facilement identifiables. Découvrez de quelles manières se manifestent les troubles du transit et comment agir rapidement pour les enrayer.

problème de transit intestinal symptômes

Qu’est-ce que le transit intestinal et comment fonctionne-t-il ?

 

Le transit intestinal intervient au cours des dernières étapes de la digestion : acheminement des aliments transformés, assimilation des nutriments et évacuation des déchets organiques, qui ne sont autres que les selles éliminées par le rectum. Le fonctionnement du transit intestinal est essentiellement mécanique. Les contractions régulières des parois intestinales facilitent la progression des aliments prédigérés par l’estomac (ou bol alimentaire). Le processus de digestion se poursuit dans l’intestin et peut durer jusqu’à sept heures. Cette progression lente s’explique par l’anatomie de l’intestin grêle, qui mesure environ cinq mètres !

À quoi reconnaît-on les troubles digestifs ?

 

Les troubles digestifs fonctionnels, qui ne relèvent pas d’une pathologie ou d’un dysfonctionnement organique, sont la plupart du temps sans gravité. Mais ils provoquent une gêne et un inconfort difficiles à vivre. Ils révèlent une difficulté transitoire de l’organisme à assurer correctement la fonction digestive.

 

De nombreuses causes, souvent cumulées, sont retrouvées : les repas copieux et épicés, une mauvaise hygiène alimentaire, l’absence de consommation de fibres, l’anxiété et le stress, ou encore le fait de manger trop rapidement. Enfin, certaines personnes ont du mal à digérer certains aliments, contenant de grandes quantités de lactose ou de gluten. Il est alors nécessaire d’adapter l’alimentation. Parmi les symptômes les plus courants des troubles digestifs, l’on peut citer :

 

  • Les ballonnements : le fait d’absorber une grande quantité d’air en mangeant ou de consommer des boissons gazeuses peut entraîner une sensation de ventre gonflé, des flatulences et des douleurs intestinales.

 

  • La dyspepsie ou digestion difficile : ce trouble est reconnaissable à la douleur épigastrique qu’il provoque (située au creux de l’estomac). Il s’accompagne d’une sensation de « trop-plein » en début de repas, alors qu’une faible quantité d’aliments a été ingérée.

 

Les signes d’un transit paresseux

Comme nous l’avons vu, ce sont les contractions musculaires (ou spasmes) de l’intestin qui permettent aux aliments non absorbés de progresser jusqu’au rectum. Lorsque celles-ci sont trop lentes ou insuffisantes, le rythme de la digestion ralentit et les selles ne s’évacuent pas normalement : c’est la constipation.

 

Bon à savoir : la fréquence normale des selles peut varier selon les individus, de deux fois par jour à trois fois par semaine. En revanche, des selles plus espacées peuvent révéler une constipation chronique, notamment si certains symptômes sont également présents.

Des ballonnements qui surviennent sans raison après les repas, une sensation de lourdeur ou de pesanteur et des douleurs dans le bas du ventre sont souvent associés à la constipation. Un autre symptôme courant est l’envie impérieuse de se rendre aux toilettes sans parvenir à évacuer les selles. Une constipation qui perdure plus de 15 jours doit faire l’objet d’une consultation chez votre médecin traitant.

 

Les réflexes à adopter en cas de constipation :

 

  • Augmenter son apport quotidien en fibres : légumineuses, céréales complètes, graines, etc. Les fibres insolubles présentes dans certains aliments végétaux, comme le psyllium, sont particulièrement intéressantes. Elles possèdent la capacité de stimuler en douceur le transit.
  • Éviter la sédentarité et privilégier des sports favorisant le renfort de la sangle abdominale. Certains exercices agissent indirectement par le biais d’un massage de la paroi abdominale.
  • Bien s’hydrater en privilégiant l’eau, les soupes et les tisanes afin de ramollir les selles et faciliter leur évacuation.

 

Que faire quand le transit s’accélère ?

Il arrive parfois que le transit s'emballe, provoquant des selles trop fréquentes (plusieurs fois par jour), de consistance liquide. La diarrhée n’est pas l’apanage des intoxications alimentaires. Elle peut s’installer et même devenir chronique. Des études démontrent le lien entre une diarrhée chronique et la dysbiose. L’appauvrissement du microbiote fragilise la paroi intestinale et est un terrain favorable à l’inflammation. Pour sortir de ce cercle vicieux, il est important de reconstituer la flore intestinale en misant sur des probiotiques de qualité. L’apport de fibres solubles, qui absorbent l’eau et solidifient les selles, est une option intéressante en complément. Les céréales complètes, comme le petit épeautre, l’avoine et certains fruits comme la châtaigne, contiennent une quantité importante de fibres solubles. De plus, les fibres sont des prébiotiques qui favorisent la croissance et la diversification du microbiote intestinal.

 

Bon à savoir : en réalité, il n’est pas rare que des épisodes de constipation alternent avec une diarrhée chronique. Ce phénomène s’explique par la quantité de selles à évacuer. Il peut aussi révéler une colopathie fonctionnelle, résultant d’une inflammation chronique des intestins. Dans ce contexte, il est important de consulter un professionnel de santé en cas de maux de ventre et de douleurs abdominales récurrentes. Lui seul pourra poser un diagnostic et vous orienter vers les options de traitement disponibles.

 

Nos conseils pour un transit équilibré : soyez à l’écoute de votre ventre !

Les symptômes d’un problème de transit intestinal, aussi désagréables soient-ils, peuvent être considérés comme un message envoyé par votre corps. Des manifestations comme les crampes intestinales, la sensation d’avoir le ventre gonflé, la constipation chronique ou les diarrhées doivent vous inciter à modifier certaines habitudes. Prendre vos repas dans le calme, en prenant conscience de chaque bouchée, privilégier des aliments sains et bons pour le transit et bouger autant que vous le pouvez sont de petites actions qui auront certainement de grands effets !

 

Vous aimeriez obtenir d’autres astuces pour optimiser votre transit intestinal et en finir avec les maux de ventre qui vous gâchent la vie ? Découvrez comment lutter contre le stress et optimiser votre alimentation au quotidien !