Livraison offerte en Mondial Relay dès 35€ HT d'achats de Préparations OPTİ’BİOTE !! Profitez de nos OFFRES SPÉCIALES !!

Un écosystème fragile

Le rôle capital de la flore intestinale

Dès la naissance, l’intestin est colonisé par plus de 100 000 milliards de germes dont certains sont bénéfiques pour la santé et d’autres néfastes. Ils jouent un rôle fondamental dans le bon fonctionnement de notre organisme. Ils permettent notamment l’assimilation et la transformation des aliments au cours du processus complexe de digestion.

D’un côté, la flore intestinale favorise la digestion grâce à :
  • la production de glucose, indispensable source d’énergie pour notre organisme, 
  • la synthèse de certaines vitamines (vitamine K et les vitamines B) 
  • et la dégradation de molécules complexes.

De l’autre, elle assure une fonction de protection contre la multiplication des bactéries pathogènes et elle participe à réguler l’inflammation et la réponse immunitaire.

Cette flore qui est en perpétuel mouvement, subit l’influence de certains facteurs environnementaux comme :

  • la prise d’antibiotiques
  • les techniques d’accouchement / allaitement
  • notre génétique
  • la consommation de tabac et d'alcool
  • les maladies et infections
  • le stress
  • l’âge
  • et l’alimentation.

Ces conditions extérieures peuvent entrainer certains déséquilibres et avoir des conséquences néfastes sur notre santé, on parle alors de dysbiose.

Ses symptômes :

  • Trouble du transit
  • Ballonnements
  • Inconfort digestif
  • Inflammation

En fait dans notre intestin il y a des bactéries résidentes « endogènes ». Elles sont stables et bien adaptées aux conditions qui règnent dans le tube digestif (80% des flores anaérobies strictes).

A côté de ces bactéries nous avons une flore de passage qui ne fait que transiter dans le tube digestif et les probiotiques appartiennent à cette dernière. Voilà pourquoi nous recommandons pour maintenir l’efficacité de nos boissons de les consommer pendant une période de plusieurs semaines .

Cette flore endogène maintient une pression permanente pour maintenir une flore dominante forte de manière à bloque le développement des flores pathogènes.

Comment entretenir et renforcer l'équilibre de la flore intestinale ?

Bien évidemment il est important que les bactéries trouvent suffisamment de substrat pour se nourrir. La qualité de notre alimentation participe activement à ce phénomène avec des matières riches en fibres non digestibles favorisant la croissance bactérienne (augmentation de 25 à 30% la richesse de son microbiote) et entrainant de la compétition entre les souches. Une autre action possible l’arrivée de nouvelles bactéries comme les probiotiques qui participent activement à l’amélioration du fonctionnement de cet écosystème. Evidemment on limitera la consommation d’alcool qui favorise la perméabilité de la paroi intestinale, un stress chronique, un manque de sommeil, nos aliments quelques actions quotidiennes que nous pouvons maitriser et d’autres comme le vieillissement, la maladie et la prise d’antibiotiques que nous subissons autant de facteurs défavorables à notre microbiote qui entraineront une déficience du système immunitaire voir la prolifération de bactéries pro inflammatoires.