Livraison offerte en Mondial Relay dès 35€ HT d'achats de Préparations OPTİ’BİOTE !! Profitez de nos OFFRES SPÉCIALES !!

Quel est l’impact du stress sur les problèmes digestifs ?

Avoir l’estomac noué, la peur au ventre… ces expressions en disent long sur les interactions entre notre psychisme et notre intestin ! Qui n’a jamais ressenti des crampes à l’estomac la veille d’un examen ou des maux de ventre à l’approche d’un entretien d’embauche ? Dans ce contexte, l’on comprend aisément que le stress puisse impacter notre système digestif à différents niveaux. Basal Nutrition vous explique les liens entre le stress et les problèmes digestifs et vous donne quelques conseils pour retrouver votre sérénité.

 

 

 

Qu’est-ce que le stress ?

Le stress est un mécanisme naturel mis en œuvre par notre cerveau lorsque nous faisons face à une situation d’insécurité (ou jugée comme telle). C’est une sorte d’alerte qui nous prépare à affronter un danger. En réalité, le stress est l’héritage de nos très lointains ancêtres du Paléolithique. Le stress leur permettait de mobiliser toute l’énergie de leur corps pour fuir un prédateur ou réagir à une agression. De nos jours, les situations qui génèrent ces stimuli sont bien différentes. Prendre la parole en public, organiser son déménagement ou finaliser un dossier important dans les délais impartis sont autant d’événements qui peuvent être source d’angoisse et d’appréhension.

Le stress se manifeste de différentes manières et peut impacter le corps dans son ensemble. Les signes d’ordre physique les plus courants sont les palpitations cardiaques, une transpiration excessive, une sensation de chaleur ou d’oppression, des vertiges, une sensation de gorge sèche et une difficulté à respirer. Aussi intenses soient-ils, ces « symptômes » sont de courte durée. Ils disparaissent une fois le danger – ou plutôt, la source du stress – passé. En revanche, lorsque ce phénomène se répète, il existe des conséquences plus durables sur l’organisme.

De quelle manière le stress impacte-t-il notre digestion ?

Au cours d’une situation stressante, le système nerveux sympathique prend le contrôle au détriment du système nerveux parasympathique, qui a pour fonction de réguler la digestion. Si le stress perdure, le transit est perturbé, ce qui peut être à l’origine de troubles digestifs plus ou moins inconfortables, comme une diarrhée ou une constipation. Les effets se font davantage ressentir en cas d’épisode anxieux chronique, qui peut s’étendre sur plusieurs mois.

Mais ce n’est pas tout : nos intestins sont en communication constante avec notre cerveau. Ils comptent près de 200 millions de neurones qui composent le système nerveux entérique, émettant des signaux à destination du cortex cérébral. Plusieurs scientifiques évoquent d’ailleurs un axe intestin-cerveau, relié par le nerf vague.

Certaines études démontrent le rôle du microbiote (ou flore intestinale) sur ces mécanismes de communication. Les bactéries intestinales seraient capables d’émettre des signaux transmis au cerveau par le truchement des neurotransmetteurs. Une nouvelle étude de l’institut Pasteur indique même la découverte d’une communication directe entre intestins et cerveau. 

Dès lors, tout déséquilibre peut mettre en péril la qualité des échanges entre le cerveau et le système digestif. Or, le stress impacte le microbiote intestinal en perturbant à la fois son développement et sa diversité. Une flore déséquilibrée est le terreau de troubles digestifs variés, comme les crampes intestinales, les ballonnements et un transit ralenti ou au contraire accéléré.

Quels sont les bons réflexes pour diminuer le stress ?

Comme nous l’avons vu, le stress et les problèmes digestifs sont intimement liés. Il n’est pas possible d’éliminer complètement le stress de notre quotidien. Cependant, il est possible d’agir à différents niveaux pour en maîtriser les effets :

  • Adopter une bonne hygiène de vie : pratiquer une activité physique régulière, dormir suffisamment et limiter autant que possible sa consommation d’alcool.
  • Prendre du temps pour soi afin de décompresser et vider son esprit des idées « parasites ». Les activités comme la méditation, le yoga et la sophrologie favorisent l’apaisement et la détente.
  • Pratiquer des exercices respiratoires en cas de situation stressante. La respiration ventrale permet d’optimiser l’oxygénation des organes et de prendre du recul « mentalement ».
  • Faire des repas un moment de partage et de convivialité. Manger calmement en savourant chaque bouchée et en se concentrant sur ce qui se trouve dans notre assiette peut grandement faciliter la digestion ! Lorsque cela est possible, mieux vaut éviter les déjeuners sur le pouce devant un écran d’ordinateur. Prenez le temps de faire une vraie pause. En rechargeant les batteries, vous aurez davantage d’énergie pour accomplir les tâches restantes !

Le saviez-vous : certaines hormones sont produites en partie dans notre tube digestif. C’est le cas de la sérotonine, aussi appelée « hormone du bien-être ». Celle-ci est fabriquée à plus de 90 % par l’intestin, plus précisément par notre microbiote !

L’alimentation antistress

Si le stress a un impact sur le système digestif, l’inverse est également possible ! Notre intestin n’est pas uniquement impliqué dans la digestion. Il joue de nombreux rôles fonctionnels : optimisation de l’immunité, synthèse des vitamines essentielles, assimilation des nutriments, protection contre les souches bactériennes et virales néfastes. Préserver sa santé intestinale permet d’augmenter la résistance au stress et d’en amoindrir les effets.

Certaines bonnes habitudes alimentaires peuvent vous aider à contrôler votre stress ou votre anxiété. Les aliments riches en fibres nourrissent le microbiote et favorisent son bon équilibre. Il s’agit des oléagineux, des fruits et légumes frais, des graines et des légumineuses. Le chocolat noir a aussi des vertus anxiolytiques et augmente le taux de sérotonine. Une bonne raison de craquer pour un carré de temps à autre !

Les probiotiques s’ajoutent à la liste des solutions douces et efficaces en cas d’inconfort digestif lié au stress. Reconstituer la flore intestinale  permet d’améliorer les protections naturelles du système digestif. Pour pallier une période de stress liée à la préparation d’examens ou à une surcharge de travail, il est possible de prendre soin de son microbiote avec notre cure de probiotiques. Opti’Biote Harmony contient 24 fioles de jus de fruits et légumes lactofermentés concentrés en souches microbiotiques (10 milliards dans chaque shot !)

 

Vous souhaitez en savoir plus sur les différents moyens de lutter contre le stress et les problèmes digestifs ? Découvrez plus de conseils, comme les techniques de sophrologie associées à la nutrition.