Livraison offerte en Mondial Relay dès 35€ HT d'achats de Préparations OPTİ’BİOTE !! Profitez de nos OFFRES SPÉCIALES !!

Améliorer son microbiote intestinal : 5 règles à suivre

Stress, déjeuners sur le pouce, fast-foods, grignotages… notre microbiote est souvent mis à rude épreuve ! Pourtant, il est possible de concilier confort intestinal et mode de vie moderne. Respecter votre flore peut vous apporter de nombreux bénéfices au quotidien : meilleure digestion, système immunitaire renforcé et bien-être émotionnel. Même si vous n’avez pas le temps de surveiller au jour le jour votre alimentation ou de modifier vos habitudes, quelques adaptations suffiront à obtenir de grands effets. Basal Nutrition vous livre 5 conseils pour améliorer son microbiote sans effort et sans contrainte !

ameliorer son microbiote

Améliorer son microbiote : quel intérêt ?

Le microbiote intestinal assure une fonction fondamentale sur la digestion, en optimisant l’assimilation de certains aliments que l’intestin ne peut digérer lui-même, comme les fibres. Mais il revêt également un rôle clé dans l’optimisation du système immunitaire. Le microbiote est en effet composé de « bonnes bactéries » qui renforcent la barrière intestinale et limitent l’intrusion de germes pathogènes dans l’organisme.

Le microbiote intestinal, mieux connu sous l’appellation de « flore intestinale » est un écosystème en perpétuelle évolution. Présent dans l’organisme dès notre naissance, il doit être « nourri » pour se développer et croître, avant de s’équilibrer. Or, de nombreux facteurs peuvent causer une rupture de ce fragile équilibre. Les agressions externes, le stress, une mauvaise hygiène de vie ou l’alimentation industrielle sont susceptibles de provoquer une dysbiose, c’est-à-dire un appauvrissement du microbiote. Ce phénomène est heureusement réversible et il existe plusieurs façons de reconstituer la flore intestinale. Mais comme mieux vaut prévenir que guérir, voici 5 règles pour améliorer son microbiote intestinal au quotidien.

5 règles simples à suivre pour un microbiote en pleine forme

Règle n°1 : remplacer les céréales raffinées par des céréales complètes

Pourquoi ? Contrairement aux céréales raffinées, les céréales complètes sont constituées du grain et de son enveloppe. Elles sont plus riches en nutriments, comme les vitamines, les oligo-éléments et les minéraux. Mais surtout, elles contiennent davantage de fibres. Or, les fibres sont un peu le « terreau » indispensable à la croissance du microbiote. Les céréales complètes ou intégrales, comme le sarrasin et le petit épeautre, ont également un index glycémique plus faible et sont plus rassasiantes.

Quels bénéfices ? Une alimentation riche en fibres a pour effet d’améliorer la diversité de la flore intestinale. Lorsque les fibres sont digérées par les bactéries qui composent le microbiote, des acides gras à chaîne courte (AGCC) sont produits. Ce sont des polysaccharides qui contribuent à différentes fonctions métaboliques et luttent contre les mécanismes inflammatoires. 

Règle n°2 : limiter autant que possible les produits industriels

Pourquoi ? Cuisiner vous-même vos repas vous permet de limiter la consommation de produits industriels transformés et ultra-transformés. C’est la meilleure façon d’adopter une alimentation saine, en accord avec vos convictions et source de bien-être intestinal. Utiliser des produits bruts vous permet de savoir ce que vous consommez et de privilégier des aliments bénéfiques pour votre microbiote : fruits et légumes frais, protéines animales et végétales de bonne qualité, omégas et produits fermentés.

Quels bénéfices ? La cuisine maison contribue à préserver la richesse de la flore intestinale. Si vous trouvez que cuisiner vous prend beaucoup de temps, vous pouvez vous aider des préparations culinaires de Basal Nutrition, riches en prébiotiques naturels (légumineuses, céréales complètes et protéines végétales). Vous pouvez également trouver des idées de recettes gourmandes et faciles à préparer en utilisant ces préparations. 

Règle n°3 : lutter contre la sédentarité

Pourquoi ? Savez-vous pourquoi l’on parle souvent de « promenade digestive » ? Mettre son corps en mouvement est essentiel pour améliorer la fonction digestive. L’activité physique joue d’ailleurs un rôle important dans le confort intestinal. Lorsque les muscles sont sollicités, l’organisme utilise les nutriments apportés par l’alimentation et puise dans ses réserves. Certains exercices ciblés aident à renforcer la paroi abdominale. Les mouvements répétés exercent une sorte de massage de l’intestin, pour améliorer le transit et favoriser l’évacuation des selles. 

Quels bénéfices ? La pratique d’une activité physique régulière, même modérée, aurait une incidence sur la qualité du microbiote. Le sport favorise un état de bien-être et de détente, tout en régulant les différentes fonctions de l’organisme. Certaines études démontrent l’impact de l’activité physique sur la diversité de la flore intestinale. Elles relèvent une variété plus importante de bactéries bénéfiques chez les sportifs.

Règle n°4 : apprendre à se détendre

Pourquoi ? Le stress est l’un des pires ennemis du microbiote ! Dans cas d'épisodes anxieux prolongés, l’on peut même constater une dysbiose importante. Il existe plusieurs méthodes pour évacuer le stress : méditation, sophrologie, yoga, promenades dans la nature... à vous de trouver la vôtre !

Quels bénéfices ? Avez-vous remarqué que les douleurs chroniques, comme les maux de ventre ou les troubles intestinaux, disparaissent comme par miracle lorsque vous êtes en vacances ou dans un environnement plus calme ? Rien d’étonnant lorsque l’on sait que l’intestin est notre « deuxième cerveau », tapissé de neurotransmetteurs. Le bien-être digestif passe également par un bon équilibre de vie.

Règle n°5 : faire des cures de probiotiques

Pourquoi ? Les probiotiques sont des souches de micro-organismes qui favorisent la croissance et la diversification du microbiote intestinal. Ils sont naturellement présents dans certains aliments, comme les produits laitiers fermentés, le kéfir et le kombucha. Il peut être intéressant de prendre des probiotiques sous forme de cures à renouveler à chaque changement de saison pour renforcer les défenses de l’organisme ou en cas de dysbiose provoquée par la prise de médicaments, la fatigue ou le stress.

Quels bénéfices ? L’efficacité des probiotiques varie en fonction des souches sélectionnées et des doses apportées à l’organisme. Opti’Biote Harmony de Basal Nutrition contient 10 milliards de souches microbiotiques certifiées QPS (qualified presumption of safety).

 

En suivant ces 5 règles simples, vous devriez obtenir des effets positifs sur votre microbiote. Bien sûr, l’équilibre se mesure dans la durée et un écart alimentaire de temps à autre ne remettra pas en question vos efforts au quotidien. Pour en savoir plus, découvrez également des astuces pour prendre soin de votre flore intestinale.